lpo-720x275-loutre

Lorsque les échanges commerciaux ne sont plus que des supports au service des gains financiers, le risque n’est-il-pas de s’engager dans une logique de surproduction laquelle impliquant la société vers la surconsommation ?

Ne sommes-nous pas aujourd’hui pris au piège de la surconsommation tout en constatant l’augmentation de la pauvreté et l’impossibilité d’inverser la courbe du chômage en France ?

Voilà pourquoi avant de parler de « dynamique de croissance » il est fondamental de savoir quel modèle économique nous voulons construire.

La seule logique de l’offre est-elle un facteur d’équilibre pour la société ? Devons-nous redéfinir les besoins réels de la France et des français ?

Devons-nous sortir de la spirale de la surproduction et de la surconsommation ?

La France veut-elle redevenir une grande puissance économique ? ou préfère-t-elle observer son déclin et s’inscrire elle-même comme zone de grande pauvreté ?

Voulons-nous rester dans l’impasse économique et sociale ou reprendre les commandes du paquebot France ?

Jean-Yves METAYER-ROBBES

logo_MR6_2